El Primero Historique, 1969

C'est en 1962 que sont jetées les bases du mouvement El Primero sur une planche à dessin. L’idée est simple : développer une montre iconique qui sortirait pour le centenaire de la Manufacture en 1965. L’idée est simple oui, mais pas le cahier des charges. Ce sera le premier chronographe à remontage automatique de l’histoire. Mieux, le calibre sera intégré et pensé comme un tout. Pas de module additionnel, mais une construction autour d’une roue à colonnes et d’un rotor central sur roulement à billes. Il devra également battre la haute fréquence pour être le chronographe le plus précis au monde. Pour compliquer encore, le mouvement devra être miniaturisé et doté d’un quantième. L’équation est telle qu’il faudra sept ans pour la résoudre, dépassant de quatre années la date anniversaire butoir.

9 Mois de travail
Plus de 2'500 opérations
300 Mains expertes
18 Métaux

Baptisé El Primero – le premier en esperanto –, le chronographe qui allait marquer durablement l’horlogerie moderne est présenté le 10 janvier 1969. Ses performances exceptionnelles permettent de concevoir et lancer deux calibres répondant aux noms de code « 3019 PHC » pour le chronographe avec date et « 3019 PHF » pour le chronographe avec triple quantième et phase de lune. L’innovation ne s’arrête pas à la mécanique hors norme, puisqu’El Primero inaugure également de nouveaux codes esthétiques.

El Primero Striking 10th, Calibre 4052

El Primero Striking 10th

Calibre El Primero 3019 PHC, 1969

Alors que la mode est aux cadrans foncés et ton sur ton, les modèles arborent une gamme de couleurs inédite, jouant des contrastes pour améliorer la lisibilité des compteurs : la nuance la plus claire pour les secondes, la plus foncée pour les heures, intermédiaire pour les minutes. Concrètement, ce sera gris clair, anthracite et bleu. Une combinaison qui va très vite devenir iconique. Plus de quarante ans plus tard, El Primero demeure le chronographe de série le plus précis au monde, le seul capable de mesurer les temps courts au 1/10e de seconde. L’un des plus titrés également, puisqu’il a reçu d’innombrables prix. Les évolutions de ce calibre de légende trouvent dorénavant leur place au sein d’une collection complète qui porte son nom. Neuf mois en moyenne sont nécessaires pour réaliser une seule montre de la Collection El Primero. Plus de 2'500 opérations se succèdent entre quelque 300 mains expertes, tandis que 18 métaux sont utilisés.


Prouesses techniques d'un calibre de légende


Enrichi d’une « petite complication » comme d’une répétition minutes ou d’un mécanisme aussi complexe que le module gyroscopique « Gravity Control », le calibre El Primero a pour dénominateurs la spectaculaire cadence de 36'000 alternances par heure, une construction intégrée au mouvement, ainsi qu’une réserve de marche exceptionnelle pour une si haute fréquence. En effectuant 10 sauts par seconde, les aiguilles des secondes et du chronographe marquent les dixièmes de seconde. Une précision hors du commun, tandis que la régularité de la montre s’en voit également augmentée. Car plus le nombre d’oscillations est élevé, plus les écarts de marche induits par les éléments extérieurs comme la gravité terrestre ou les chocs se réduisent.

El Primero demeure
le chronographe de série
le plus précis au monde

Si le calibre intégré El Primero répond à l’exécution la plus noble du chronographe avec une roue à colonnes pour coordonner ses fonctions plutôt qu’une came, l’un des exploits les plus éclatants des concepteurs réside dans le fait d’avoir su conjuguer la haute fréquence avec une réserve de marche de plus de 50 heures. Doubler une fréquence tout en maintenant la même inertie du balancier implique en effet de multiplier par 8 le besoin en énergie. Le calibre El Primero n’a cessé d’évoluer au fil des ans, de s’enrichir de nouvelles complications, de mécanismes inédits, de nouveaux matériaux, et se décline aujourd’hui en 23 versions. Grâce à l’audace créative de Zenith et à la réunion de tous les métiers de l’horlogerie au sein de sa Manufacture, il continuera d’écrire pendant longtemps encore les plus belles pages de l’épopée horlogère.

  • Felix Baumgartner

    Felix Baumgartner

    Franchir le mur du son

    Solidement attaché au poignet de Felix Baumgartner, le chronographe El Primero Stratos Flyback Striking 10th franchit le mur du son aux portes de l’espace.

    En savoir plus
  • mouvements complications montres

    Mouvements

    Plus de 600 variations

    La marque dispose d’un formidable patrimoine de plus de 600 variations de mouvements entièrement conçus et réalisés au sein de sa Manufacture.

    En savoir plus
  • Centres
    de service

    Profitez d'un vaste réseau
    de centres de service à travers
    le monde et bénéficiez de l’expertise
    d'horlogers formés dans la pure
    tradition pour l'entretien, la réparation
    de votre montre ou la restauration
    de pièces anciennes.

    Trouver un centre de service