Charles Vermot était un homme en avance sur son temps ; l’un des premiers horlogers à avoir travaillé sur les lots originels du mouvement El Primero lors de son lancement il y a 50 ans. On le considère un père spirituel du calibre vénéré. Lorsque la décision est prise d’arrêter la production du El Primero en 1975 lors de l’avènement du mouvement à quartz, Vermot prend sur lui de sauvegarder le calibre pour les générations futures, dans l’espoir qu’un jour Zenith remette en production ce mouvement.

Travaillant dans le plus grand secret, Charles Vermot a l’idée ingénieuse de rassembler tous les plans techniques et outils nécessaires à la réalisation de tous les composants du mouvement El Primero et de les ranger dans le grenier oublié de la Manufacture Zenith. Telle une capsule historique à découvrir, le grenier devient un souvenir vivant de l’El Primero et le gardien de son avenir. Une décennie plus tard, l’acte courageux de Vermot servira de première pierre pour ramener l’El Primero à la vie.

Un héros ordinaire, qui a permis à Zenith de relancer la production de son légendaire chronographe en 1984.

Chaque soir, il déménage en cachette les presses (150 pièces, soit plus d’une tonne), les plans techniques, les cames et les outils de découpage. Chaque composant, chaque outil est soigneusement répertorié dans un classeur qu’il conservait dans les combes de la Manufacture. En 1978, Zenith change de mains. Les nouveaux propriétaires croient à la renaissance de l’horlogerie mécanique, à l’instar d’autres maisons horlogères qui se tournent vers la Manufacture, seule capable de produire un chronographe aussi précis et fiable qu’El Primero.

Mais comment faire sans les matrices, les dessins techniques, les plans, les outils ? Et sans les horlogers, retraités ou licenciés ?
Charles Vermot montre alors à la nouvelle direction les grosses caisses en bois qui ont protégé, neuf ans durant, les preuves de son insubordination. Sans triomphalisme, avec la simple satisfaction du devoir accompli, ce héros ordinaire permet à Zenith de relancer la production de son mythique chronographe en 1984.

Histoires sur El Primero

un podcast sur le mouvement